CMM™ : Courant-Multi-Media


Généralités sur le CPL Tests produits
Gamme CMM Test MMBox versus Electra

Presentation
Nous avons testé pour vous les produits Courant Porteur en Ligne, (CPL), de CMM.
Il s'agit d'une gamme complète, composée des élements suivants :
item Celektron, adaptateurs USB ou Ethernet,
item Voltair, passerelle CPL/WiFi (802.11b+),
item MM Box, modem/routeur ADSL CPL.

Vous pouvez trouver une documentation détaillée de ces produits sur notre page Courant Multimedia ainsi qu'une page explicative sur la technologie CPL.


Dans un premier temps, nous allons nous focaliser sur la création d'un réseau CPL, de l'intégrér à un réseau Ethernet existant puis de l'étendre avec un réseau WiFi. Nous pourrons ainsi tester la simplicité de configuration, la qualité des logiciels et, surtout, des débits obtenus.
Dans un prochain test nous intégrerons la MM Box en comparant les débits et pings obtenus face à d'autres solutions (connexion directe en ADSL, connexion par routeur Linux avec deux modems differents)...


Configurations :
Appartement avec compteur électrique "bleu", connus pour laisser passer les signaux CPL.
Un ordinateur portable sous Windows 2000 Pro, un PC fixe sous Windows XP Pro et Zeta RC2, un serveur d'impression HP JetDirect 300x et un switch Ethernet 100 Mbps...

Tous les élements CMM sont correctement présentés, dans des boites aux couleurs oranges et bleus. Les adaptateurs Celektron comme le Voltair ou la MM Box sont livrés complets avec leurs c�bles ainsi un CD-Rom contenant la documentation, les utilitaires et les drivers. Voltair dipose en plus d'un "guide d'installation rapide".

1 - Faisons simple ...
L'ordinateur portable se voit équipé du Celektron USB tandis que le fixe arbore le Celektron Ethernet. Notons d'emblé que l'adaptateur Ethernet ne requiert aucun pilote, et peut ainsi fonctionner sous tous type d'environnement systèmes : Windows, Mac, Unix, BeOS, etc. Il suffit d'avoir une carte réseau Ethernet correctement configurée.

En revanche, le modèle USB requiert un driver spécifique, disponible uniquement pour Windows ... L'installation est des plus simple et véritablement "plug and play". Une fois l'adaptateur connecté, le système le reconna�t et demande l'emplacement des pilotes. Ceux-ci se trouvent sur le CD-Rom fournis. Sous Windows 2000, aucun redémarrage, la "carte réseau CPL" est directement exploitable et paramétrable. Oui, c'est bien d'une carte réseau dont il s'agit, ce qui signifie qu'on peux lui adjoindre n'importe quel service ou protocole : IPX/SPX, NetBios et bien entendu TPC/IP. C'est d'ailleurs ce dernier que nous utiliserons.

Une fois le protocole TCP/IP paramétré, il est possible de s'échanger des données par le réseau électrique à un débit variant de 10 à 13Mbps suivant la distance qui séparent les deux machines.
Schema d'installation
Premiers tests ...

Testons justement la portée : l'ordinateur de bureau au premier étage, le portable à la cave (voir schéma ci-dessus).
Dans cette configuration, le signaux traversent le compteur de l'appartement et se retrouve dans le circuit électrique de l'immeuble pour arriver à la cave. Débit constaté : 2.5Mbps de moyenne ...
Le WiFi s'en sortira-t'il mieux ?

Config01
Débit CPL entre la cave et le 1er étage

Par défaut, les adaptateurs sont dans le réseau nommé "HomePlug" et peuvent donc tous communiquer entre eux. Afin de créer son propore réseau et éviter que n'importe qui y ait accès, il faut utiliser l'utilitaire de configuration des modules Celektron (disponible pour Windows uniquement).
Une fois lancé, l'application cherche les adaptateurs connectés à l'ordinateur et test la qualité du réseau électrique. Les deux ordinateurs trouvent ici leurs adaptateurs respectifs sans problème.
L'utilitaire de configuration permet de lister tous les équipements CPL connectés à l'ordinateur, d'y attribuer une clé de cryptage, de lister les équipements CPL disponibles sur le réseau électrique et d'indiquer le débit entre l'adaptateur et l'équipement distant.

Une fois le nom de réseau modifié pour un Celektron, l'autre devient invisible. Si les deux Celektron possèdent le même nom de réseau ils se voient de nouveaux...

2 - Intégration du CPL à un réseau Ethernet existant
Les deux Celektron sont toujours en jeu : l'Ethernet et l'USB.
Cette fois-ci, le modèle Ethernet est connecté à un switch, sur lequel se trouvent différentes machines : deux ordinateurs et un serveur/routeur ADSL Linux. Ce dernier fait également office de serveur DHCP.
Schema d'intégration

L'ordinateur portable a été configuré de sorte à ce qu'il demande une adresse IP au serveur DHCP. Ceci s'est fait à travers le réseau électrique sans encombres. Nous avons ainsi pu communiquer avec les autres machines, récuperer des fichier, écouter de la musique, etc.

Attention : dans ce type de configuration, pour modifier le nom de réseau du Celektron Ethernet, il faut impérativement le connecter à un ordinateur, car il n'est pas paramétrable au travers du réseau électrique ou Ethernet!


Config01
Deux CELEKTRON sur un seul PC

3 - Le WiFi entre dans la partie ...
Voltair est une passerelle entre le CPL et le WiFi 802.11 b+ (soit 11Mbps) et supporte les cryptages WEP 64, 128 et 256bits. Pour le mettre en route, il sufft de brancher son transformateur spécifique, de l'allumer et d'attendre environ 40 secondes pour qu'il soit opérationnel. Par defaut, il est configuré sur l'adresse IP 192.168.0.1u et n'a pas de cryptage WEP activé.
L'ordinateur portable est désormais doté d'un adaptateur WiFi 802.11 G (54Mbps) en USB. La compatibilité ascendante est assurée car nous avons pu nous "accrocher" au Voltair.

En premier lieu, nous devons adapter le Voltair à notre réseau IP, en changeant son adresse.
Deux solutions : changer l'adresse de notre portable ou utiliser un utilitaire spécifique. C'est cette dernière solution que nous avons retenue. "KickStart", c'est son nom, recherche un Voltair disponible et affiche sa configuration actuelle. Une fois l'adresse IP, le masque de sous-réseau et la passerelle modifiés, nous activons les changements. 40 secondes plus tard, Voltair est dans notre réseau IP.

La configuration générale s'établie avec un navigateur et donne accès à différents menus :
item Wireless pour le WiFi,
item WEP< pour le cryptage du WiFi,
item IP parle de lui-même,
item et Password qui permet de modifier le mot de passe d'accès à la configuration.

Voltair tiens à jour un carnet de bord consultable par cette même page de configuration. C'est également par ici qu'il est possible de mettre à jour son microcode ou de le redemarrer.

Le menu Wireless propose de donner un nom au Voltair sur le réseau WiFi (Device Name), d'indiquer le nom du réseau WiFi (SSID), de paramétrer le canal à utiliser et les taux de transferts.
WEP est le cryptage utilisé sur les réseaux WiFi. Il est possible de désactiver ce cryptage (par défaut et scrupuleusement déconseillé), ou de créer des clés 64, 128 ou 256 bits. Veillez à utiliser un cryptage adapté à vos équipements WiFi. Par exemple, l'adaptateur de notre portable ne supporte pas le cryptage 256 bits et avons donc utilisé une clé 128 bits.

Nous passerons les détails des menu IP et Password qui parlent d'eux-mêmes et n'ont que peu d'interêt pour le présent test.

Petite précision tout de même, Voltair peut obtenir une adresse IP par un serveur DHCP, mais ne fait pas office de serveur DHCP !

Par contre, aucun menu de configuration pour le CPL ... L'utilitaire de configuration CPL ne vois pas le Voltair, que ce soit avec l'adaptateur USB ou Ethernet. Nous avons pourtant remis le mot de passe par défaut de ces adaptateurs, mais rien n'y fait : impossible de changé le réseau CPL.
Nous avons du passer par le WiFi pour changé la clé CPL ! En effet, une fois notre portable connecté en WiFi, l'utilitaire de configuration CPL a pu voir le Voltair comme un appareil connecté à l'ordinateur. C'est alors qu'il a été possible de changé la clé de cryptage CPL. Mauvais point ...

Une fois cette étrange manipulation effectuée, les trois équipements CPL (Voltair, Celektron USB et Celektron Ethernet) pouvaient s'échanger des informations.

Afin de tester les débits, nous sommes retourné à la cave pour comparer le WiFi et le CPL. Pour rappel, le CPL proposais un débit d'environ 2Mbps. Là, le WiFi offre un débit d'environ 5Mbps. Victoire pour le WiFi.

Il conviens toutefois de nuancer ce résultat : il s'agit d'un immeuble ancien, véritable passoire à onde. Nous n'aurions certainement pas obtenu pareil résultat dans un b�timent récent. En effet, l'armature du béton a un effet "cage de Faradays", redouté par le WiFi et dont le CPL n'a que faire.

A suivre ...
- Compatibilité du réseau CPL CMM avec un équipement d'une autre marque
- MMBox face à d'autres modems ADSL

Les "Partenaires LMD™"

SlidePartenaireGauche
  • Camliti Architecte
  • Communauté et conseils en bricolage
  • CPL France
  • HESTIA France - Centrale VARUNA3 compatible X10 / EIB / IP, etc.
  • BricoVideo
  • SEEG - Ingénierie DOmotique
  • Big Annuaire - Domotique
  • VaTrouver
  • logo lamoooche annuaire rss
  • Les annuaires
  • Aujardin.com
  • annuaire, pages jaunes
  • bonnepioche
  • Annuaire des sites web en Ile de France
  • LMDStore Pro
  • BienchezSoi
  • BT Security
  • Decofinder
  • SMSFly
SlidePartenaireGauche


Nos cetifications : XML  SSL  Valid CSS!  RSS 2.0 RSS Validated